Chers,

La semaine passée, une seule missive de vous, et plus un commentaire depuis trois çmr déjà[1]. Les statistiques le confirment, le blogue n’a jamais été moins visité, même au mois d’août. Ne croyez pas que cette désaffection m’atteigne le moins du monde. Pas du tout. Aucunement. Alors là, rien à foutre ! Si vous croyez que je publie pour être lu…

Reste la réjouissante liste de mots-clefs tapés dans les moteurs de recherche, qui décrivent ceux qui, par accident, tombent sur les çmr. Sont-ils déçus ? Exercice : imaginez chacun d’eux, inventez-lui une vie.

En décembre, les chercheurs cherchaient ceci :

  • explicite film — 4
  • if if between — 3
  • faire monter la mayonnaise — 2
  • coupe du roi pomme — 2
  • rasage d une putain — 1
  • qu’est ce qu’un petit poi dans un ascncseur — 1
  • numero de la redoute pour qu il nous rappele — 1
  • e.satie gymnopedie ecrir — 1
  • gymnopédie 1 film — 1
  • fessés par la maitresse — 1
  • un petit pois dans un ascenseur — 1
  • qu’est ce qu’une invitation — 1
  • enfance heureux, triste — 1
  • cunnilinctus comment faire — 1

J’aime beaucoup celui qui cherche « qu’est ce qu’un petit pois dans un ascenseur ? » (en orthographe rectifiée). Je suppose que la réponse est « un petit truc vert qui monte et qui descend. »

J’aime plus encore cette quête déraisonnable : « numéro de la redoute pour qu’ils nous rappellent  ».

Vous ai-je communiqué mes vœux ? Je vous souhaite à tous que 2010 dure jusqu’à 2011, et de trouver chaque jour que ça valait la peine de vivre cette journée-là, et d’avoir pour le lendemain un peu de curiosité.

Non seulement c’est un beau vœu, je trouve, mais il pourra resservir l’an prochain. En aurais-je un autre qui soit plus spécifique de cette année ? Un vœu qui n’aurait pas fait l’affaire pour 2009 et qui ne conviendra plus en 2011 ? Non. Et vous ?

Les çmr commencent 2010 par une évocation de la tendresse (et, parce que ce sont des çmr, de la fin de la tendresse). Lorsque l’enfant disparaît…

Un câlin de Marius
me rappelle
atiticou

La semaine prochaine, je ferai un geste.

Notes

[1] Au moment où j’écris ces lignes, il en arrive un sur un lapin ; C’qui prouve qu’en protestant / Quand il est encore temps / On peut finir / Par obtenir / Des ménagements !