Chers,

C’est Myriam L. qui se rappelle de ceci et de cela. Myriam L. dont je respecte l’anonymat à fond. Suivez donc son lien. Allez-y. Tâtonnez, vous y trouverez une remembrance peinte.

Dans vos courriers :

  • vous avez eu les mêmes (dé)goûts que Flaubert,
  • vous avez espéré me voir à la Cantate, mais j’étais au café,
  • vous avez protesté contre l’absence de pièce jointe,
  • vous avez protesté contre l’absence de pièce jointe,
  • vous avez protesté contre l’absence de pièce jointe,
  • mais vous l’avez perdue,
  • vous m’avez trouvé indélébile,
  • vous m’avez donné neuf ans,
  • vous m’avez dit oui, vous m’avez dit non pour la nano teuf du çmr 100.

Cette semaine,

La radio nocturne
me rappelle
que José Arthur venait sous mes draps quand j’étais adolescent

La semaine prochaine, j’expliquerai longuement qu’il ne faut pas trop expliquer.