Chers,

Cette semaine, vous avez découvert que le dimanche commence et finit à minuit (mais votre sollicitude, pourquoi le taire, m’a fait plaisir). Vous m’avez mis en garde contre l’abus du T. Vous n’avez pas su comment recevoir un clin (tiens ! en voici un autre !) Vous n’avez pas su dire si vous êtes restée jeune longtemps ou si je suis né vieux (les deux). Et vous m’avez offert une meringue.

Pour les remembrances publiques inspirées par josé Arthur, elles sont publiées ici.

Cette semaine, une remembrance d’un an déjà, quand Jeanne ne marchait pas encore — aujourd’hui, elle court partout, elle démonte tout, et elle s’attaque au verbe.

Un pas que Jeanne ne fait pas
me rappelle
que ce qui est bien, c’est que je n’explique pas trop

Dimanche prochain, petit voyage en Insomnie.