Chers,

J’avais craint, la semaine passée, d’avoir été trop intime, trop personnel et, par là-même, trop limité à un sujet qui n’intéresse que moi. Il n’en a rien été, vous le démontrez dans vos commentaires qui parlent de vous (et de vous et moi)… et qui m’intéressent, moi. Et vous ?

Peu de courrier, mais vous m’avez rappelé, pirouet-teu, cacahouè-teu, une autre drôle de maison en carton, escaliers en papier. Dans votre souvenir, j’adorais cette chanson. Dans le mien, elle m’inquiétait, à cause du facteur qui s’y était cassé le bout du nez et, surtout, parce qu’on lui avait raccommodé. Même avec du joli fil doré, la chirurgie restait une perspective épouvantable.

Cette semaine, c’est pire encore :

Le même lapin
me rappelle
qu’on peut naître assez âgé et mourir jeune

La semaine prochaine, nous déplorerons la colonisation des cerveaux autrefois disponibles et depuis lors à jamais encombrés.