Chers,

Cette semaine, il y en a un qui m’a dit qu’il aimait beaucoup la dernière phrase. Je n’en ai pas pris ombrage.

Il y en a un autre qui l’a même répétée à tout le monde, au golfe dans la porte.

Faudrait-il donc que je n’écrive plus que des dernières phrases ? Quelle économie ! Pourtant, ne sachant m’y résoudre, je vous invite seulement à lire mes phrases une à une, afin que chacune, lue isolément, soit pour un temps la dernière.

Pas de remembrance partagée sur le blogue cette semaine, une petite sur Facebook (ni un courrier privé, ni un espace public, quelque chose comme une intimité en plein air et au grand jour). « Je faisais la même chose tous les soirs », et j’éprouve le clair bonheur d’être banal.

Cette semaine,

Une exposition
me rappelle
un champ de coton céleste

La semaine prochaine, mon tout premier souvenir.