Chers,

La semaine passée, vous m’avez révélé que vous connaissiez le devenir des tables. Moi qui croyais que c’était les tables qui connaissaient le nôtre !

Sur le blogue, vous trouverez deux échos, du genre que je suis heureux d’avoir inspirés.

Cette semaine,

Des portes de verre
me rappellent
les dangers souterrains

La semaine prochaine, nous regretterons un chien, une chatte, une grenouille, un lion, un pélican, un ours, un caneton…