Chers,

Qu’avez-vous fait de cette semaine ? Avez-vous laissé fuir les jours, ou bien en avez-vous extrait tout le jus ? C’est selon…

  • Fred a persisté et signé.
  • Les manus d’en face ont écrit au voisin d’en face.
  • Une fille s’est inquiétée de savoir si elle était la fille.
  • Une fille qui était bien la fille a réagi en conséquence.
  • Yves a apprécié une interprétation fallacieuse.

Il me semble que ce ne sont pas là des occupations a temps complet : sans doute ne dites-vous pas tout, de crainte que je le répète ici.

De vous à vous, aucune remembrance à partager cette semaine. Est-ce la mémoire qui vous déserte ? Est-ce le partage qui vous déplaît ? Est-ce la paresse qui vous dissuade ? Je crains que les çmr ne commencent simplement à vous ennuyer. L’amour dure trois ans, mais il y a des signes avant-coureur. Vous ne supportez plus ses petites manies. Ces chaussettes qui traînent au pied du lit, le couvercle qu’il laisse levé dans les toilettes, la cuisinière constellée de taches d’huile après qu’il a cuisiné. Et ces « Chers », qui inaugurent chaque billet, qui finissent par vous insupporter…

La fréquentation du site est en baisse, la mémoire a fait long feu. Trois ans, il y aura eu cent-cinquante-six çmr. On fera une picoteuf. Après, on verra.

Cette semaine,

Un emprunt
me rappelle
les fossiles sous mon bureau

La semaine prochaine, retour vers le futur.