Chers,

Vous m’avez dit cette semaine qu’un trou de mémoire est excusable quand il s’agit d’exercer ses droits pour une assurance décès. Comment en disconvenir ?

Par ailleurs, vous commentâtes un peu, de façon fort instructive et didactique.

Cette semaine, je me rappelle qu’autrefois, on se souvenait mieux des adresses :

Des inconnus
me rappellent
le 6, rue Édouard Branly

La semaine prochaine, la révolte sans lever le poing. Quoi d’autre, alors ?