Chers,

Cette semaine, il y en a une qui a réduit ses souvenirs au minimum. Il y en a une qui n’est pas obligée de dormir du côté joyeux. Et il y en a un qui promet de me détester toujours. Et puisqu’il n’y a pas matière à vous en dire plus, parlons d’autre chose…

eolienne.jpgInspiré par moi-même la semaine dernière, j’ai créé à cet emplacement un groupe facebook qui expose des solutions simples aux problèmes qu’on voudrait nous faire passer pour insurmontables. Je vous invite ici à le visiter, à consulter les propositions qui y sont exposées et à le rejoindre pour y ajouter les vôtres si, comme moi, vous pensez que… si, comme moi, vous pensez.

Aujourd’hui,

Un chat vivant
me rappelle
une mobylette morte

La semaine prochaine, des parfums de femme.