Chers,

L’une a jeté l’encre dans son gosier. Une autre a écouté deux fois la vanité des boucliers. Une troisième me demande de sauver sa réputation et renonce à Clère.

Merci de vos messages rien-qu’à-moi ici encodés.

Et merci aussi de ceux que vous avez partagés. Ils sont tous là, dans les commentaires. Sergent-Major et encre violette, mais de quoi la nostalgie de nos enfants sera-t-elle faite ?

Cette semaine,

Le violoncelle
me rappelle
la forme des baisers

La semaine prochaine, retour sur le vin rouge. Et sur l’écriture.